Vous êtes le 103204 ième visiteur
Marseyais Nouvelle version 

Créer un site web de toute pièces, c'est le challenge que nous nous sommes lancés. Après bien des viscissitudes, Nous avons complètement repensé le site pour le rendre plus confortable à consulter sur tablettes et téléphones portables. Nous développons le site nous-même, écriture et balisage, création et adaptation de scripts existants, rédaction et mise en ligne par FTP. Encore quelques années et bien des migraines, et le PHP, HTML, JavaScript et les Média Query n'auront plus de secrets pour nous  🙉. Vous vous doutez bien que tout celà ne se fait pas sans mal et qu'il y a surement des coquilles. Quand c'est possible, nous nous efforçons d'apporter les corrections nécessaires lorsque nous les identifions. Les initiés nous affirment que la solution serait que nous nous mettions au CMS, genre WordPress. Peut-être un jour, on verra. Pour l'instant, on préfère les mains dans le cambouis bien sale pour avoir la maitrise sur tout le code, c'est plus rigolo   😉.

  Les pages du Massif des Calanques sont de nouveau en ligne, présentées différemment. Comme il faut bien trouver quelque chose pour alimenter le site, et que nous aimons bien la nature, nous avons opté pour la photographie au sens large du terme. Ballades, prises de vues et traitement. Les recettes, quant à elles, sont destinées à nous simplifier la consultation, pour notre propre usage. Rien ne vous empêche de les utiliser si le cœur vous en dit.

Oiseaux des zones humides

  Les photos d'animaux sont prises dans leur milieu naturel. Il nous faut souvent ruser pour réaliser la majorité de ces clichés. L’utilisation d’une longue focale (600mm) nous aide dans cet exercice, mais limite les conditions de prises de vues, la luminosité n’étant pas souvent au rendez-vous : grandes ouvertures et profondeur de champ limitée ; vitesse lente et netteté approximative ; sujet en mouvement et flou (artistique ?) assuré. Ce qui produit quantité de déchets non recyclables ¿¿¿

Sainte Croix

  La nature est un peu plus abordable. L’approche est moins délicate (quoi que), Les focales sont plus courtes, les ouvertures plus grandes, et par voie de conséquence, un gain important de vitesse d’obturation. Quant au manque de lumière et aux basses vitesses, le pied et le déclencheur sont là en renfort, quand le vent ne vient pas tout compliquer.
La macrophotographie est un exercice compliqué. La profondeur de champ est vraiment réduite, exprimée en dixième de mm, et le résultat est souvent décevant. Associer un petit diaph avec une vitesse suffisante nécessite une lumière ad hoc et une bonne dose de patience. C’est pourquoi ce type de prises de vues incombe à Madame. Le focus stacking est une solution, encore faut-il que la petite bête ou la fleur soit parfaitement immobile, sinon (…).

Proxi | Macrophotographies

Lepture
Recettes

Les pages de recettes sont hébergées à des fins personnelles et celles de notre entourage. Elles permettent d'avoir rapidement sous la main un panel de plats et de desserts consultables en permanence. Du coup, elles sont disponibles à tous les internautes directement en ligne.

2021 ©www.marseyais.fr